Slovoto

Stphane Guetchev

Notice biographique

La création permanente était le mode de vie du grand poète et écrivain bulgare Stéphane Guetchev /21.1.1911- 4.1.2000/.
Son premier recueil de poésie "Carnet" /1967/ par son esprit novateur a scandalisé les senseurs idéologiques, ce qui lui a valu une avalanche de repressailles. Pour qu'il puisse publier de nouveaux livres poétiques, il dût attendre l'arrivée de la tendre révolution de 1989.
Néanmoins dans sa lutte inlassable avec le régime oppressif aussi avec les ténacités du régionalisme culturel en Bulgarie il est sorti en vainqueur. Ses publications rendues rares par la censure, étaient ressenties par le jeune public comme des messages du futur. Se traductions de Kavafis /1963/, de Lotréamon /1993/, son anthologie du surrélisme français /1994/, aussi que sa traduction et version de l'Anthologia Palatina ont contribué à l'élargissement de l'horizon esthétique des générations entières. Peut-être vaut-il mieux de citer à ce sujet les paroles de Blaga Dimitrova, poètesse bulgare réputée: "Je connais un puit, étouffée sous une ombre épaisse qui tout de même a abreuvé et continue d'abreuver les germes de notre poésie moderne." Elle envisageait la présence de Stéphane Guetchev.
Son talent de créer des visions novatrices a impressionné le public théâtral à Washington. Le drame de Stéphane Guéchev "Le procéssus sur la disparition du corps de Jésus de Nasareth",a été joué en Columbia Arts Center en 1994 et "Washington post" lui a consacré deux échos favorables.La professeur Susane Olden-Stahl, émue par le drame, a emmené ses étudiants de voir le spectacle. Finalement ils ont adressé une lettre à l'auteur pour exprimer leur admiration commune et pour lui demander de leur envoyer un exposé plus développé de sa philosophie. La réponse de Stéphane Guetchev contient le crédo d'un humanisme nouveau. Nous voudrions en citer deux phrases principales: "Je suis profondement persuadé que chaque alternative bipolaire possède encore un espace suffisamment grand pour y abriter et d'autres solutions. Une solution pareille /la troisième/ j'ai essayé de trouver dans cette pièce. Puis que l'un des grands malheurs de l'humanité est que nous n'acceptons pas une troisième possibilité."
L'écrivain nous avertit encore de "ne pas tomber captifs de notre égoisme, de notre "me first"/tout d'abord moi/, lequel est devenu l'impérative de millions des gens.
"Et ma conviction profonde est, ajoute-t-il, que nous sommes créés pour transformer notre petite planète en un paradis spirituel. Autrement nous serons détruits. Plutôt nous nous détruiserons nous mêmes".

Pour contact et plus d'information - Gueorgui Vassilev aba1@mail.bol.bg; aba1@bulgaria.com

 


suivant en haut precedent Retour vers: [Stphane Guetchev][SLOVOTO]
© 1999-2017, Slovoto. WEB development - © Plamen Barouh