(BG)

 

suivant precedent Retour vers: [Christo Botev][SLOVOTO]



Le retour du pиlerin


Etranger, hâte-toi, tu vas bientôt revoir

La maison paternelle.

C'est l'heure du horo

Et tu vas déranger les danseurs pour passer.

 

Les vielles femmes et les enfants te diront:

"Tu es le bienvenu."

Les jeunes filles dansent

Le vendredi d'avant la noce du dimanche.

 

Mais que t'importe! Un autre a pris ta bien-aimée.

Rassur-toi, pour toi

Il y a d'autres filles.

Après tout, tu n'as pas offensé le bon dieu!

 

Ta vieille mère sortira de la maison

Pour accueillir son fils,

Pleurante, gémissante:

"Mon enfant est enfin rentré de l'étranger!"

 

De sa faiblesse elee étreindra ton corps viril,

Et toi - oh! ses vieux os! -

Tu entendras ses plaintes,

Tu comprendras ses mots si simples et ses larmes.

 

Ecoute, mais surtout ne pleure pas, écoute:

Elle s'est fiancée...

Ce n'est pas tout, écoute:

Tes frères et ton père... écoute sans pleurer:

 

Les Turcs ont tué ton père... Et tes frères chéris

Ont été enfermés

Dans d'affreuses prisons.

Tous les deux ont pourri sous les plus noirs supplices.

 

Qu'importe puisque toi tu restes bien en vie.

Un jour, tu seras père.

Dieu miséricordieux

Se doit de t'accorder une progéniture.

 

Mais tu pleures, tu pleures! Allons donc, courage!

Les larmes sont aux femmes,

Aux femmes et aux pauvres!

Regarde-toi, tu n'es ni affamé, ni faible.

 

Tu n'as qu'à dire: "Dieu ait pitié de leurs âmes."

Fais des cadeaux aux popes,

Invite les notables

Reste semblable à toi, tu l'as toujours été.

 

Prends une femme bien plus belle que les autres

Ou la plus riche laide,

Fais-tu un tas d'enfants,

Aimes-les, nourris-les de la sueur des pauvres.

 

Ainsi, rentré de loin, l'imbécile s'efforce

De vivre plaisamment,

Sans jamais s'inquiéter

De savoir ce qu'il est: un homme ou un brute.

 


suivant en haut precedent Retour vers: [Christo Botev][SLOVOTO]
© 1999-2017, Slovoto. WEB development - © Plamen Barouh